Petite histoire sur PSG

PSG

Les joueurs du Paris Saint-Germain sont motivés pour créer l’histoire en remportant la Ligue des champions cette saison, selon le milieu de terrain Pablo Sarabia.

Les géants français ont déjà remporté la Coupe des vainqueurs de coupe et la Coupe Intertoto, mais n’ont jamais dépassé le stade des demi-finales de la compétition phare de l’UEFA.

Le PSG, qui a déjà réalisé un triplé cette année, se concentre maintenant sur le quart de finale de la Ligue des champions à une jambe, qui aura lieu mercredi à Lisbonne, avec l’Atalanta.

Mais alors que Sarabia est en train d’écrire son nom dans le folklore du club, il reconnaît que vaincre l’Atalanta, qui a terminé troisième en Serie A, sera une lourde tâche.

“C’est une grande opportunité. Nous allons essayer d’en faire une réalité et de faire l’histoire du Paris Saint-Germain”, a-t-il déclaré sur le site officiel du club.

“Je pense que c’est le moment idéal pour le faire. Nous nous sommes concentrés sur ce sujet depuis un certain temps déjà. Nous devons être prêts.

“Nous allons étudier à fond notre adversaire et réaliser de bonnes performances pour pouvoir entrer dans l’histoire. Je pense que nous sommes prêts pour ce jeu qui est très important. Nous sommes vraiment motivés.

“L’Atalanta est une bonne équipe. Ils ont montré qu’ils pouvaient jouer, faire beaucoup de pressing. Ils ont de grands joueurs qui peuvent marquer beaucoup de buts.

“Ce que nous allons essayer de faire avec nos armes et notre football, c’est de neutraliser les forces de nos adversaires et de démontrer les nôtres.”

Dans le sillage de la pandémie de coronavirus, les phases à élimination directe de cette année sont uniques, car le tournoi condensé se déroulera en territoire neutre à partir des quarts de finale, chaque match se jouant sur une seule jambe.

Le RB Leipzig ou l’Atlético de Madrid attendent en demi-finale si le PSG bat l’Atalanta et Sarabia pense que le nouveau format pourrait convenir à son équipe grâce à leur succès lors des matches uniques.

“Nous nous sommes adaptés à la situation. C’est unique parce que nous allons jouer tous les matches au même endroit, dans un seul match, ce qui ne s’est jamais produit auparavant”, a-t-il déclaré.

“L’un des défis pour toutes les équipes sera de bien s’adapter. Plus ce sera le cas, plus elles seront performantes dans la compétition.

“Nous venons de disputer deux finales qui ont été très disputées. Nous avons essayé de jouer notre meilleur football et de rester ensemble en tant qu’équipe. Nous avons également dû mettre à profit notre expérience.

“Maintenant, nous sommes naturellement très motivés et pleins d’espoir pour ce qui va suivre, à savoir la Ligue des champions. C’est la plus grande compétition, celle que tout le monde veut gagner”.

Le PSG a eu près de cinq mois d’écart entre les matches de compétition avant de battre Saint-Étienne 1-0 en finale de la Coupe de France le 24 juillet.

Les hommes de Thomas Tuchel, qui transpirent sur la forme physique de l’attaquant vedette Kylian Mbappe, ont poursuivi cette victoire en triomphant aux tirs au but contre Lyon en finale de la Coupe de la Ligue une semaine plus tard.

Sarabia est satisfaite de la préparation du PSG à l’approche de la confrontation avec l’Atalanta, ajoute-t-elle : “Peu à peu, nous nous sommes améliorés physiquement.

“Il est vrai que la préparation est longue, mais nous nous améliorons progressivement. Nous avons gagné en confiance et accumulé du temps de jeu, ce qui nous a permis de nous améliorer.

“Je pense que c’est un bon moment pour nous. Nous devons y aller pas à pas. Nous pensons tous au match de mercredi. C’est le match qui compte maintenant, le plus important de la saison.”

L’attaquant du Paris Saint-Germain Kylian Mbappe a déclaré vouloir entrer dans l’histoire de la France en remportant le premier titre de champion de France de Ligue des champions depuis 27 ans, dimanche, en finale contre le Bayern Munich. Le PSG a battu l’Atalanta et le RB Leipzig en “huit” à Lisbonne, et Mbappe se sent détendu par rapport au test contre le Bayern et à l’importance du football français.

C’est exactement pour cela que je suis venu ici. J’ai toujours dit que je voulais faire l’histoire de mon pays. C’est une chance. Quand je suis arrivé en 2017, nous avons connu plusieurs déceptions. Aujourd’hui, nous sommes en finale et cela montre que nous n’avons pas abandonné.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code