Témoignage sur les études de médecine

Comme j’ai tâtonné et trébuché sur le manque d’information à ce sujet, j’ai décidé de poster mon expérience de 1ère année de médecine à l’Université de Nice (du point de vue d’un Américain) La meilleure description générale des études de médecine en France que j’ai trouvée vient de Campus France

Mettez vous dans le bain Contrairement aux Etats-Unis.

Les lycéens français vont directement en école de médecine – pas de licence entre les deux. Il n’y a pas d’examen d’entrée ni de procédure de candidature pour les étudiants français. TOUS les lycéens français qui en font la demande sont admis librement en première année de médecine ou en “PCEM1” ou “P1”. Cependant, il existe un quota pour le nombre d’étudiants (“numerus clausus”) qui peuvent passer en 2ème année (“PCEM2” ou “P2”). Le P1 est donc une année de concours où l’on suit des cours et où l’on passe des examens (concours) en décembre et en mai, selon lesquels on est classé. Les examens sont pour la plupart des questions à choix multiples (causalité, réponses groupées), à l’exception des sciences humaines qui sont basées sur des essais (6 essais de 15 minutes et 200 mots maximum).

Le numerus clausus varie d’une école à l’autre.

A l’Université de Nice, le chiffre a été d’environ 130 places pour les médecins. Pour l’année universitaire 2008-2009, près de 2000 étudiants se sont initialement inscrits, plus de 900 étudiants ont abandonné vers le mois d’octobre (date limite de remboursement partiel des frais), laissant le reste à la course pour les 130 places. Les dentistes, les kinésithérapeutes, les sages-femmes sont également intégrés dans le même programme la première année (je ne me souviens pas des places qui leur sont allouées) : il faut en fait remplir une feuille de “choix” où l’on classe ses choix : médecine, sage-femme, kinésithérapie, dentisterie, ou redoubler l’année. A noter qu’en 2010, il va y avoir une réforme des écoles de médecine en France (première élimination après les 1er examens en décembre, séparation des différentes professions de santé, refonte des programmes d’études)

En tant que ressortissant d’un pays non membre de l’UE, vous devrez faire une demande de place.

A moins que vous n’ayez une mémoire photographique, P1 est 8 mois d’études non stop, de bachotage de détails, souvent présentés dans un ordre très peu souhaitable pédagogiquement (1ère semaine dans une classe, vous apprendrez des choses basées sur vos connaissances en chimie organique que vous n’aurez pas avant le 2ème semestre). Je ne sais pas s’il existe un cursus différent dans les lycées français…. Ils vous donneront les statistiques le premier jour de classe : * Plus vous êtes âgé, moins vous avez de chances de réussir. Vous êtes officiellement autorisé à redoubler la première année une fois, mais beaucoup moins de la moitié des élèves qui ont redoublé (“doublants”) réussissent la deuxième fois. Cette année, il y a eu environ 200-300 redoublants. Sur demande spéciale du doyen, vous pouvez redoubler une deuxième fois (“triplant”)* ; le fait d’avoir de bonnes notes au lycée ne semble pas vous mettre en position d’avantage par rapport aux autres élèves* Tous les élèves qui ont réussi à passer l’examen n’avaient qu’une chose en commun : ils ont abandonné TOUTES leurs activités récréatives et ont étudié à chaque instant de leur vie. Vous entendrez des histoires d’élèves qui ont subi des dommages nerveux et qui ont eu des hémorroïdes tellement graves qu’ils ont dû abandonner. La moitié du temps, ils n’ont pas le temps de comprendre ou de faire des lectures supplémentaires auxquelles la plupart des étudiants américains seraient habitués – pas tous, mais la plupart des épreuves disent littéralement : “Ne vous embêtez pas à comprendre, mémorisez juste ce mot pour mot”. Il existe d’autres excellentes preuves, bien que….Il y a tellement d’étudiants qu’au départ, les étudiants sont répartis dans 3 amphithéâtres sur 2 campus : où les professeurs donnent des cours * aux lycéens fraîchement sortis du lycée* Amphi 2 au campus St. Jean d’Angely : * les doublants* Amphi 5 au campus Pasteur * les doublants de débordement ainsi que les primants (1ers temps) * et autres carabiniers de mishmash comme nous les étrangersAmphi 2 et Amphi 5 reçoivent essentiellement un flux vidéo en direct de Amphi 1. Après les abandons en octobre, les étudiants d’Amphi 5 sont écrasés dans Amphi 2. Votre carte d’étudiant est estampillée de la salle de conférence à laquelle vous êtes affecté, et l’entrée dans les salles de conférence est surveillée. Cependant, je trouve cela absolument frustrant. Les répétiteurs parlent beaucoup – il n’y a pas de règlement dans ces amphithéâtres débordants, même si les appariteurs sont là. Les difficultés techniques sont très fréquentes. Certains professeurs ont continué à donner des cours malgré l’absence de diffusion dans les autres amphithéâtres ! Très peu de classes ont des manuels, et le matériel de cours EST le cours magistral, ce qui est ABSOLUMENT frustrant. Au fil de l’année, vous verrez la fréquentation des classes diminuer de façon exponentielle.

Voir http://annuaire.costaud.net/33192-chirurgie-esthetique-paris-site-decouvrir.html pour en savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code